Sub-header worm background

    Meet the galleries

Galerie Obrist présente Peter Schlör – Transforming Landscape

MEET THE GALLERIES

MAIN SECTION | Galerie Obrist (Essen)

Galerie Obrist présente Peter Schlör – Transforming Landscape

Exposition : 08.09–05.10.2019

Depuis le milieu des années 1980, Peter Schlör travaille comme photographe mais loin des tendances actuelles de la photographie. Il a développé un style inimitable qui en a fait l'un des artistes photographes les plus importants en Allemagne. Schlör s'appui sur la photographie analogique noir et blanc. Comme Henri Cartier-Bresson, il se laisse guider par le "moment décisif". Il attend souvent des heures pour étudier l’interaction des paysages, de la lumière et des nuages et saisir le bon moment. Schlör sait exactement quand une image est "correcte". Il ne s'intéresse pas à la reproduction documentaire d'un lieu ni à la capture d'un motif photographique classique: le "où" et le "quoi" sont secondaires. Au lieu de cela, le monde extérieur est transformé en une image miroir d'un état d'être intérieur. Au laboratoire ou aujourd'hui à l'écran, il met les images au clair et, comme il dit, "insuffle de la vie dans les images".

"Pour moi, le processus de la photographie est un équilibre entre le monde intérieur et le monde extérieur. Un dialogue intuitif. Les images ont toujours une résonance intérieure, elles sont à la fois paysage et psychogramme."- "Je suis fasciné par des images inexplicablement profondes et insondables, même pour moi, qui bouleversent le spectateur. En fait, regarder les choses est plus important que les choses elles-mêmes." Malgré le calme qui émane de ces œuvres, il y a toujours un élément de l'inexplicable, à l'arrière-plan, qui nous déstabilise. Nous apprécions la magnificence du paysage et les forces de la nature. En même temps, nous sommes également rassurés de savoir que nous sommes au-delà du tableau - en toute sécurité - et que nous n’avons pas à craindre d’être balayés comme un grain de poussière dans l’instant suivant. Ainsi, les images de Schlör nous renvoient à nous-mêmes, à la vie pure comme point de départ de notre réflexion : c'est surtout par son absence que l'être humain est inclus dans l'image.

Ici, la nature et le paysage permettent également de refléter le médium de la photographie en images. Si la base de la photographie analogique de Schlör a déjà été mentionné, ses images sont aujourd'hui développées au moyen de processus numériques. Les nouvelles possibilités techniques offrent une plus grande précision en termes de profondeur de couleur, de contraste et de stabilité archivistique. Schlör résiste cependant aux tentations des programmes d’édition d’images et limite l’édition numérique à l’amélioration du contraste et au choix de la section d’image. Il dit: "Les photographies, dont les sujets sont de vastes paysages et ont été capturées lors de situations de lumière extrêmement complexes - comme, par exemple, dans un jeu de nuages en rapide mouvement - vont au-delà de la manipulation d'images effrénée. La lumière naturelle d'une certaine complexité ne peut être manipulée sans paraître artificielle."

Néanmoins, les appareils numériques nous ont fourni un flot infini d'images, ainsi qu'une manipulabilité presque illimitée de l'image capturée. La critique de Schlör devient virulente dans ses images quand il perçoit un danger pour nos sens dans l'omniprésence de la photographie et qu'il nous demande de laisser de côté nos smartphones et nos appareils photo, de faire une pause un instant et de reconnaître à nouveau la réalité. Parce que tout ce que nous prenons pour de vrai a des conséquences considérables sur nos vies. La question de la réalité est toujours nouvelle.

En savoir plus sur la galerie Obrist : www.galerie-obrist.de/en/kontakt/about/
En savoir plus Peter Schlör : www.galerie-obrist.de/artists/schloer/


Crédits : Portrait de Peter Schlör, Transforming Landscape, Courtesy Galerie Obrist