Sub-header worm background
Musée national d'histoire et d'art

Robert Brandy face à lui-même. 50 ans de carrière

// RÉTROSPECTIVE PERSONNELLE

Avec l’exposition Robert Brandy face à lui-même, le Musée national d’histoire et d’art propose de parcourir un demi-siècle de création d’un artiste luxembourgeois aussi populaire que reconnu. Au début de sa carrière, Brandy s’est rapidement fait un nom dans le monde de l’art grâce à une détermination rare au Luxembourg dans les années 1970: faire de sa passion sa profession et vivre de son art dans son pays. En adoptant cette posture de l’artiste libre et indépendant, Brandy va créer un mythe autour de lui et sans le savoir ouvrir la voie à d’autres artistes.

Cet élan farouche d’autonomie lui vient à la suite d’un séjour dans le Sud de la France à l’occasion de ses études à l’École des Beaux-Arts, à Aix-en-Provence, où il découvre les enseignements des artistes du mouvement Supports/Surfaces. Brandy développe alors une sensibilité particulière pour la matérialité de l’oeuvre, en jouant avec les objets, la toile et les couleurs, en somme, avec les supports et les surfaces.

Robert Brandy, Did you ever go clear?, 150x200 cm, technique mixte sur toile, 2007 © coll. Brandy - Photo : Tom Lucas / MNHA

Il nourrit par la suite son propre vocabulaire stylistique qu’il continue de décliner religieusement de diverses manières. Peu à peu l’artiste vient à jouir d’une reconnaissance qui dépasse les frontières nationales, ses oeuvres intégrant d’importantes collections d’art muséales et privées aux quatre coins du monde.

Image prise dans l'atelier de l'artiste © Eric Chenal

L’exposition au MNHA met en lumière deux volets: d’une part, l’étendue de la carrière de Brandy (1971-2021) à travers une sélection d’œuvres représentatives de l’évolution de son expression artistique et en partie inédites. Il sera ainsi possible de suivre sa démarche et de comprendre l’évolution de son langage plastique depuis ses débuts jusqu’à nos jours. D’autre part, il s'agit d'illustrer le rôle de Brandy dans l’histoire de l’art du Luxembourg comme un des pionniers de la professionnalisation de l’artiste indépendant à un moment crucial pour le développement du secteur artistique.

Image prise dans l'atelier de l'artiste © Eric Chenal

Un programme pédagogique avec des ateliers, des visites thématiques et un cycle de conférences est prévu dans le cadre de cette affiche. Le catalogue publié par le MNHA propose diverses contributions en français (Jamie Armstrong, Bernard Ceysson, Malgorzata Nowara et Jean Sorrente) ainsi que la reproduction des œuvres sélectionnées. Il est disponible à la vente au prix de 35 euros dans la boutique du musée, sur la plateforme de vente en ligne www.mnha-shop.lu ainsi qu’en librairie.

Image prise dans l'atelier de l'artiste © Eric Chenal