Rond-point Robert Schuman

Té Danzante (AP), Sculpture monumentale de Joana Vasconcelos

En partenariat avec la Ville de Luxembourg, Luxembourg Art Week est fière de présenter au Rond-point Robert Schuman (Limpertsberg), du 30 octobre au 5 décembre 2021, Té Danzante (AP), une sculpture monumentale réalisée par l'artiste portugaise de renommée Joana Vasconcelos.

«”Prenez un peu de vin”, offre le lièvre de Mars d’un ton encourageant
à Alice qui regarde alentour et ne voit rien d’autre sur la table que du thé»
Alice au Pays des Merveilles, Lewis Carrol

Té Danzante (AP), une énorme théière en fer forgé impose sa présence monumentale captant l’attention immédiate du public. Elle accueille à la fois des graines de jasmin – permettant à la future végétation de pousser en enveloppant l’ensemble de la pièce – et au public d’intervenir, en s’asseyant à l’intérieur de la structure et de trouver du réconfort à l'intérieur de l'œuvre d'art, pour une expérience immersive complète.

Le fer forgé a été harmonieusement façonné en motifs distinctifs de clôtures et de balustrades des paysages urbains et ruraux, créant également le pont entre l'espace domestique et public. Élément architectural à la fois décoratif et fonctionnel, son échelle habituelle agrandie, cette théière a une qualité onirique qui nous fait voyager avec Alice au pays des merveilles.

Le jasmin, couramment utilisé pour parfumer le thé vert, souligne le lien avec la tradition et du Five O’Clock Tea. Une tradition née au 17ème siècle par les Portugais, qui ont apporté des cargaisons de thé en Europe au retour de leurs voyages vers l'Est. C'est également grâce à Catherine de Bragance (1638-1705), d'origine portugaise et reine consort d'Angleterre et d'Écosse, que l'habitude de boire du thé s'est répandue, d'abord dans la noblesse, puis à travers le pays et le royaume.

L’objet s’assume comme une authentique sculpture-tonnelle, manifestation d’un principe de complémentarité idéalisé et symbiose entre l’élément naturel et l’élément industriel.

Joana Vasconcelos
Biographie

Joana Vasconcelos (1971) vit et travaille à Lisbonne. Elle expose régulièrement depuis le milieu des années 1990. Remarquée pour sa participation à la 51e Biennale de Venise en 2005, avec A Noiva [La Mariée], elle présente depuis lors ses travaux à l’échelle internationale. Elle est la première femme et la plus jeune artiste à exposer au château de Versailles, en 2012. Parmi les événements ayant récemment marqués sa carrière figurent l’exposition personnelle au Musée Guggenheim Bilbao ; Trafaria Praia, projet pour le Pavillon du Portugal à le 55e Biennale de Venise (2013) ; sa participation à l’exposition collective The World Belongs to You au Palazzo Grassi/Fondation François Pinault, à Venise (2011) ; et sa première rétrospective qui a eu lieu au Museu Coleção Berardo, à Lisbonne (2010).