Sub-header worm background

Faux Mouvement centre d'art contemporain

Faux Mouvement est un centre d’art contemporain installé à Metz depuis 1983. Le centre dispose d’un espace d’exposition de 350 m2, 4 rue du Change, dans le prolongement de la Place Saint-Louis, à proximité de la cathédrale.

La programmation compte en moyenne six expositions par an. Chaque projet est un projet original conçu spécifiquement pour cet espace, qui devient souvent le support d’installations in-situ ; on peut rappeler ici les expositions de Cécile Bart, Vincent Lamouroux ou plus récemment de Marco Godinho, Jean-Philippe Antoine, Fabien Lerat. Provoquer une réflexion sur le lieu même est l’une des caractéristiques importantes de Faux Mouvement, qui n’est pas seulement un endroit où l’art se montre mais surtout un endroit où il se fait.

Néanmoins, le développement d’une programmation dans ce contexte précis ne représente qu’une partie de l’activité de l’équipe. Un travail important se fait hors les murs, sous la forme d’actions urbaines (récemment avec Bertrand Lavier, Gérard Collin-Thiébaut) d’expositions délocalisées, de résidences d’artistes, d’actions de formation et d’information en partenariat avec l’organisme de formation FAPAC (Formation des artistes et des professionnels de la culture) et d’une participation active au programme «Nouveaux Commanditaires» piloté par la Fondation de France. Le centre d’art est également associé depuis peu aux recherches de laboratoires universitaires (Labex H2H-Université Paris 8).

Un travail de sensibilisation à l’art contemporain est mené régulièrement à partir des expositions proposées. Mandaté par la ville de Metz, le centre d’art développe depuis 2010 le projet «L’art prend ses quartiers», cycle de résidences d’artistes permettant aux publics de découvrir et de se familiariser avec différents processus de création. Le programme favorise le lien intergénérationnel en s’adressant de façon conjointe aux écoles élémentaires et aux structures «séniors» de la ville. L’objectif n’est pas d’initier une animation autour de l’art, mais d’amener les artistes à installer provisoirement leur atelier au sein même des établissements afin de produire une oeuvre dans ce contexte.

Enfin, dans le cadre du programme national «Culture à l’hôpital», le Centre d’art contemporain Faux Mouvement et le CHR de Metz Thionville ont signé en 2013 une convention permettant d’exposer des oeuvres d’art contemporain au sein de l’hôpital. Ce partenariat se fonde sur le rôle essentiel que peut jouer la culture dans l’amélioration de la condition hospitalière, aussi bien dans l’accueil et l’accompagnement des patients que dans l’environnement professionnel. Elle peut contribuer en particulier à réduire la rupture qu’entrainent souvent la maladie et l’hospitalisation, en permettant aux personnes hospitalisées de garder un lien social avec la Cité.

+33 3 87 37 38 29
contact@faux-mouvement.com
www.faux-mouvement.com


  • 4, Rue du Change
    57041 Metz
    France