Rencontre avec

Rencontre avec Alex Reding

CEO et membre du comité de sélection de Luxembourg Art Week

Photo : Mike Zenari ​

Il est assurément l'un des acteurs du marché de l'art les plus célèbres et les plus actifs du Grand-Duché. Même s'il a l'impression d'être, à 50 ans, le « plus jeune des galeristes luxembourgeois », comme il se plaît à l'affirmer avec un brin d'humour. ​ Diplômé en arts visuels de l'Université Panthéon-Sorbonne avant de rejoindre l'Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf, Alex Reding se destine initialement à une carrière de peintre et de sculpteur. Une vocation qu'il poursuit en fondant, en 2001, l'Alimentation Générale, une galerie qu'il inaugure avec Tina Gillen, une artiste presque inconnue à l'époque et qui représente aujourd'hui le Luxembourg à la 59ème Biennale d'art contemporain de Venise. ​ En avance sur son temps, Alex Reding fait preuve d'un talent certain pour repérer de jeunes créateurs, au point de leur dédier en 2016 le Luxembourg Encouragement for Artists Prize (LEAP). Tout en restant attentif à des auteurs plus confirmés, tels que Stephan Balkenhol, Sylvie Blocher ou encore Barthélémy Toguo. ​ Son influence s'étend bien au-delà des frontières de son pays, où il dirige dorénavant la Galerie Nosbaum Reding, en plein cœur historique de la capitale grand-ducale, qui prend part aux principales foires européennes. Un rayonnement qui se traduit aussi par l'ouverture, en 2021, d'une succursale à Bruxelles. ​ Fédérant autour de lui de nombreux acteurs de la scène contemporaine, Alex Reding est le principal instigateur et organisateur de la Luxembourg Art Week : « Comme beaucoup de professionnels l'ont remarqué, notre degré de professionnalisme a désormais atteint un niveau international. Plus de 15 000 visiteurs sont venus l'année dernière, malgré l'entrée payante. Le plus important selon moi, c'est que les galeristes reviennent au Luxembourg et qu'ils continuent à nous faire confiance. Les galeristes luxembourgeois représentaient l'année dernière environ un quart des exposants pour environ 150 artistes luxembourgeois. C'est leur promotion qui est ici mise en avant », rappelle l'artiste-galeriste, plus que jamais engagé dans son métier.