Sub-header worm background

    Meet the galleries

Rencontre avec Justine Jacquemin, Directrice, Galerie DYS

Nous avons posé quelques questions à Justine Jacquemin, directrice de la galerie DYS à Bruxelles et exposante de la nouvelle section "Focus Bruxelles" en 2020 : parcours, programmation de la galerie, participation à la foire, scène artistique bruxelloise et oeuvre phare exposée cette année sont à l'honneur dans cette interview.

La galerie et sa programmation

Je suis bioingénieure, et j'ai été pendant plusieurs années chercheuse en biologie, ce qui m'a amenée à faire des missions de terrain dans des forêts tropicales pour mon doctorat et mon post-doc. Mais pour utiliser un terme lié à la biologie, mon biotope naturel a toujours été artistique puisque j'ai grandi entre des parents artistes peintres. Ma mère a fondé la Galerie DYS il y a 18 ans et j'ai repris le flambeau de la direction de la galerie il y a trois ans maintenant. Cela coulait de source que je prenne le relais, je ne me souviens pas avoir hésité une seconde puisque j'ai été impliquée dans le fonctionnement de la galerie dès ses débuts. Nos choix sont toujours exigeants puisque nous recherchons une grande qualité de travail et toujours sincères puisque nous ne défendons que ce que nous aimons. La Galerie DYS a une identité esthétique forte car nous sommes spécialisés dans une forme de figuration contemporaine habitée, expressive et onirique, avec une grande affection pour le travail sur papier.

La scène artistique Bruxelloise

Bruxelles est à la fois un lieu d'histoire, avec une histoire de l'art riche et de bonnes écoles d'art, et un carrefour par lequel beaucoup de jeunes artistes belges et étrangers transitent et où ils se rencontrent. Tout cela mêlé à une bonne énergie, une grande simplicité dans les rapports humains, et la proximité des autres pays, fait que Bruxelles est vraiment dynamique en terme de création.

Votre participation à la foire

Nous avons participé à Luxembourg Art Week l'année passée et nous y avons rencontré un public mixte de collectionneurs très pointus, de curieux, d'acheteurs plus occasionnels, et notre proposition avait été très bien reçue de tous. La proximité avec la Belgique et Bruxelles est évidemment intéressante pour nous, puisque le public rencontré à Luxembourg se déplace volontiers. Nous avons donc la possibilité de les revoir ensuite à la galerie. Nous sommes particulièrement contents de participer à cette nouvelle édition, même si elle sera virtuelle. Cela donnera de toute façon de la visibilité aux oeuvres de nos artistes auprès d'un public de qualité.

Les artistes présentés à la foire

Nous proposons une sélection de 5 artistes d’âges divers (nés entre 1949 et 1988) majoritairement de genre féminin, travaillant des techniques différentes : peinture, dessin, tapisserie, céramique, photographie.

Il s’agit du travail de :

  • Jacques Courtejoie (1949, photographie)
  • Annabelle Guetatra (1985, dessin et céramique)
  • Bruno Hellenbosch (1977, peinture)
  • KRJST studio (duo, 1988, tapisserie)
  • Yasemin Senel (1953, dessin et peinture)

Chaque photographie de Jacques Courtejoie est unique, et le résultat de plusieurs photographies, montages et collages successifs, dont l’ultime exemplaire est rehaussé à la main aux crayons et encres de couleur. De son univers décadent se dégagent un érotisme subtil, une nostalgie pour les amours perdues et une ambivalence vénéneuse où se mêlent le profane et une iconographie religieuse détournée. Annabelle Guetatra est une artiste qui travaille principalement sur papier. À l’aquarelle, au crayon, à l’encre, en intégrant des éléments collés, tout en transparence, ou au contraire en appliquant de l’encre de gravure, très noire, offrant ainsi des contrastes de texture, de finesse de trait, de profondeur. Toujours à la recherche de nouveaux médiums, elle s’essaie depuis peu à la céramique qu’elle décline de façon ludique en étranges chiens à roulettes et pompons, en hochets de forme humaine agrémentés de clochettes. Son univers est à la fois impertinent et onirique, sensuel et étrange, sensible et puissant, gracieux et féroce. Nous présentons des peintures de tout petit format de Bruno Hellenbosch dans lesquelles se mêlent les superpositions de couleurs, de sujets et de motifs. KRJST Studio est un duo de deux jeunes artistes qui réalisent de magnifiques tapisseries contemporaines. Je présenterai également des petits travaux sur papier et sur toile de Yasemin Senel, une artiste qui a développé au fil du temps une mythologie personnelle riche en références avec des personnages féminins puissants.

L’oeuvre phare sur votre stand

Nous sommes très heureux de présenter MEDUSA, une magnifique tapisserie signée KRJST studio.


KRJST, Medusa, 2020, cashwool coton mohair nylon papier raphia laine, 200 x 235 cm. Photo de Sébastien Delahaye

KRJST Studio, fondé en 2015, est un duo de deux jeunes artistes belges qui réalisent des tapisseries contemporaines. Chaque tapisserie est le fruit d’un long processus de recherche graphique, de réflexion sur les matières, le relief, la texture, la transcription sous forme tissée d’une œuvre qui est préalablement travaillée en 3D au pastel, à l’aérosol, à la colle… L’image y est décomposée, dissoute, transformée par les trames entremêlées. Le résultat est une tapisserie de grande taille, riche et luxuriante, fin de siècle et pourtant éminemment contemporaine. Leurs oeuvres sont habituellement richement colorées. MEDUSA (200x235cm, 2020) a la particularité d'être quasiment monochrome, dans différents tons de blancs qui mettent en valeur les matières utilisées, papier, laine, mohair, raffia, nylon... La tapisserie est entièrement rebrodée et retravaillée à la main, ce qui en fait une oeuvre unique.

Portrait de Justine Jacquemin, Directrice, Galerie DYS